Conseils Pratiques

1. L’Unité.

Il faut que chaque musicien, et chaque chantre soit à l’écoute constamment de ce que les autres font. L’Esprit de Dieu peut inspirer un parmi plusieurs pour qu’il mène l’équipe dans le chant du Seigneur. Si tout le monde fait sa petite affaire sans trop d’égard aux autres, ça pourrait tout gâcher. Un esprit de compétition n’est pas compatible avec l’Esprit de Dieu dans les louanges.Si chacun est là pour se faire valoir et pour se vanter de son talent (que Dieu seul peut donner d’ailleurs) il ne faut pas s’attendre à ce que l’Esprit de Dieu soit très impressionné.

Il ne faut pas croire qu’il agrée de telles louanges – louanges plutôt à soi-même. Mais si tous sont à l’écoute de L’Esprit et à l’écoute de l’inspiration des autres on pourrait se trouver plus rapidement à une hauteur de louanges inspirées, dans le chant de Dieu ou le chant prophétique. Lorsqu’il y en a un qui est inspiré, les autres doivent suivre dans le même esprit et évidemment dans les mêmes accords et suivant un même rythme et une même mélodie (à moins de recevoir de l’Esprit une mélodie complémentaire ou quelque chose comme cela). Il faut noter que l’Esprit de Dieu, la nuée de Dieu, est tombée sur les 120 sacrificateurs et aussi sur les 120disciples dans la chambre haute (est-ce qu’il y a un lien?) lorsqu’ils étaient tous d’un commun accord. Il faut avoir un même but – mettre Christ sur le trône parmi nous – et un même esprit – l’amour pour Lui et un désir de le voir glorifié, de voir sa renommée parcourir la Terre.

Remarquer bien le lien étroit entre l’huile de l’onction et l’unité des frères dans le psaume 133. La comparaison n’est pas un hasard. Pas d’unité = pas d’onction. Plus l’unité existe et plus elle est une unité de l’Esprit, plus il y aura de l’onction divine. L’Église de la fin sera une église unie selon Jean 17.La prière de Christ sera répondue. Il n’y aura que deux églises à la fin – la vraie et la fausse et toutes les deux seront marquées par leur puissance. La vraie par la puissance de Dieu et Sa lumière. La fausse par la puissance du diable et les ténèbres. La puissance diabolique des sorciers et sorcières Nouvel Âge des derniers temps deviendra semblable à celle des magiciens d’Égypte en Exode mais «le bâton de Moïse avalera ceux des magiciens» diaboliques. Pour cela l’Église véritable doit absolument trouver cette unité pour être en mesure d’affronter les puissances ténébreuses qui viennent dans notre monde déjà. La vraie Église sera en unité avec Christ comme jamais avant dans l’histoire. La fausse sera l’église de l’Antichrist.Alors cherchons l’unité selon l’Esprit dans toute musique et dans toutes louanges.S’il y a un bris de relation entre des membres de l’équipe de louange, il faut que ça se règle avant le culte.

2. Une vie personnelle en règle avec Dieu et avec les autres.

Il va sans dire que les divisions ou les querelles non-réglées, des jalousies entre les membres de l’équipe, ou un péché volontaire et connu dans la vie peuvent nuire sérieusement au succès des louanges et la capacité de l’équipe de pénétrer les lieux célestes dans l’adoration. Donc il faut se garder propre devant Dieu si on veut espérer voir la gloire de Dieu, et conséquemment le miraculeux, tomber sur nous. 2 Chron5.11 nous montre que les sacrificateurs en question«s’étaient sanctifiés». Je ne parle pas de sanctification dans le sens religieux mais plutôt celle qui s’accomplisse dans la liberté dans l’Esprit et dans la simplicité de Christ.

3. Habilité.

Il faut pratiquer son instrument ou sa voix régulièrement dans le désir d’être le meilleur possible. Cela ne veut pas dire qu’il faut être le meilleur, mais il faut être à son meilleur. 1 Chron.25.7 nous montre que ceux qui jouaient étaient «tous ceux qui étaient habiles». Il ne s’agit pas ici d’être«Joe professionnel», il est simplement question de faire de son mieux et de chercher à s’améliorer constamment. Mais en ministère publique il faut que les chantres sachent chanter et que les musiciens sachent jouer assez bien pour ne pas rendre les louanges difficiles à écouter.

4. On ne peut pas forcer le chant du Seigneur.

C’est comme la prophétie, il faut que l’Esprit l’inspire. Il faut être relaxe mais prêt et à l’écoute. Toutefois, un prophète ou un dirigeant de louanges peut le demander sous l’inspiration. Dans ces cas-là, on peut y aller par la foi sous la direction de l’Esprit. Je crois personnellement que l’Esprit veut toujours nous amener là à un moment donnée dans chaque période de louange. Les musiciens de la tente de David «prophétisaient sous les ordres du roi» ce qui implique que David pouvait leur demander un chant prophétique à n’importe quel instant.

C’est tout comme les rois de l’A.T. qui demandaient la parole de Dieu de Ses prophètes – ils s’attendaient à ce que les prophètes soient capables de leur donner Sa parole sur le coup – sur demande! Il faut se tenir prêt à l’inspiration comme les prophètes del’A.T. Ce n’est pas aussi difficile que ça peut avoir l’air. Dieu est fidèle. L’esprit de prophétie est donné aux prophètes quand il le faut. Le prophète doit simplement être à l’écoute de ce qui se passe dans son esprit.

5. L’Humilité.

Reconnaître qu’on ne peut pas jouer comme ça sans l’Esprit. Sans Lui on peut faire autant de belle musique qu’on veut et ça ne serait jamais à la hauteur du chant inspiré. On peut être le meilleur musicien au monde mais cela ne nous rends pas capable de faire le chant de Dieu. Sans l’Esprit personne, ni Bach, ni Beethoven, ni mêmes les anges pourront faire Son chant.

6. Motif.

Un seul motif est digne de Lui – «Afin que l’Agneau immolé puisse recevoir la récompense de ses souffrances.» Chaque note doit être jouée comme devant la cours Royale de Sa Majesté le Roi des rois. Chaque note doit être pour Lui et Lui seul. Chaque musicien et chantre doit être conscient d’avoir ce motif dans le fond de son coeur. Ça ne veut pas dire qu’il faut toujours être complètement conscient de ce motif en tout temps puisque cela est difficile dans la nature humaine. Mais on doit savoir quel est notre motif avant de commencer.

Chaque musicien et chantre doit être un adorateur consacré qui va en avant, dans l’équipe de louanges,pour répandre le parfum d’adoration de son propre coeur devant Dieu. On n’est pas là pour faire un spectacle musical. On n’est pas là pour impressionner l’évangéliste en visite ou quelqu’un dans la foule. On est là pour impressionner Jésus et la seule chose qui l’impressionne Lui, chez l’homme, c’est un coeur pur qui se répand devant Lui en toute humilité. Ésaïe 66.1,2; Jacques 4.6

7. Sensibilité à l’Esprit.

Il faut être toujours sensible à l’Esprit et être prêt à arrêter de jouer quand il le faut. Donc il faut faire attention de trop étirer le chant de l’Éternel au-delà du temps de l’Esprit. C’est à dire que lorsque l’inspiration surnaturelle commence à baisser il faut le sentir. Dans ce temps-là il faut chercher à baisser la musique et arrêter de jouer. Il faut être sensible aux autres musiciens et chantres aussi. Si l’un commence à perdre l’inspiration, les autres aussi devraient être capable de le sentir et de faire attention de ne pas insister à jouer trop longtemps. Il est parfois facile de commencer dans l’Esprit et ensuite de continuer le même chant même lorsque l’Esprit baisse son inspiration. Cette sensibilité s’apprend avec l’expérience.

8. Le ministère envers le Seigneur.

Un point très important c’est le principe de prière ou le ministère envers Dieu. L’équipe d’adoration doit passer du temps dans l’adoration et la prière avant d’essayer de diriger une assemblée dans la louange.   Chaque membre de l’équipe doit lui-même prendre l’habitude de prier et de louer le Seigneur à part des autres. C’est bon de prier ensemble 15 minutes avant le culte mais c’est beaucoup mieux si, en plus, chacun passe une demi-heure dans le ministère à Christ durant sa  journée. C’est mieux encore si tout l’équipe pouvait        prier et adorer ensemble une heure ou deux avant chaque réunion. Je sais que cela implique beaucoup plus de temps passé dans la préparation d’une réunion mais les résultats en vaudraient la peine. Je sais que cela n’est pas possible lorsque les membres de l’équipe ont des responsabilités ailleurs et qu’ils ne peuvent pas être à l’église aussi tôt mais c’est néanmoins l’idéal.

La chanteuse Janny Grein décrit, dans son livre  «Called Appointed Anointed» comment le Seigneur lui a dit que si elle voulait voir l’Esprit travailler avec elle d’une manière miraculeuse dans ses chants il fallait qu’elle passe au moins 2 heures dans le ministère envers Lui avant chaque réunion. Elle témoigne aujourd’hui que les gens sont guéris,   délivrés et remplis de l’Esprit lorsqu’elle chante.        Elle dit qu’avant de pratiquer ce principe elle était  surprise de voir quelqu’un guéri durant un chant. Depuis  qu’elle pratique ce ministère envers Christ elle est  surprise quand les gens ne sont pas guéris durant ses chants. Elle dit que souvent, durant son temps de ministère envers Dieu, elle voit, par l’Esprit, ce qui va se passer durant la réunion

Plusieurs pasteurs, qui ont des ministères puissants,   disent que Dieu leur a montré qu’il fallait qu’ils passent deux fois plus de temps dans la prière que dans la prédication. C’est-à-dire que pour chaque heure passée en prédication il fallait qu’ils passent deux        heures dans la prière.    Malheureusement pour la majorité des équipes de louanges dans les églises cela n’est pas possible pour        la simple raison que les membres sont rarement engagés  à temps plein et ils doivent donc remplir d’autres responsabilités avant le culte.  Un remède possible à ce problème serait que chacun apprenne à prier durant son temps de route entre son chez soi et son lieu  d’emploi dans l’auto. Ou encore que chacun s’habitue à faire son ministère à Christ durant son temps de route à l’église. Il y a plusieurs solutions plausibles. Il s’agit de vouloir les trouver.

Il y aura de plus en plus d’équipes de louanges à  temps plein et salariés dans nos églises. Cela viendra lorsque les églises vont être assez grandes pour se le permettre et quand elles seront instruites par l’Esprit de Dieu dans l’importance de la musique inspirée. Ces gens passeront leur temps à adorer Christ, à préparer la louange des cultes, à pratiquer leur instrument et dans l’enseignement du chant de l’Éternel aux musiciens et chantres aspirants. Cela fait partie de la restauration de la tente de David.

6 commentaires

  1. Merci pour les conseil Que Dieu vous bénisse..

  2. Que Dieu vous bénisse

  3. je suis fier de connaitre cet site pour avoir plus d’information sur mon domaine de chantre de l’éternel

  4. j e sui beni par cet enseignement, je suis chantre dans mon Eglise mais je ne sais pas msi prendre avec les chantres car je suis un peu le responsable et le chantre principal mais parfois je me demande si vraiment je le fais comme Dieu le voidrais?est ce que nous travaillons bien. le fait que la priere occupe une place preponderante me touche enormement. merci

    • Merci de votre commentaire!
      Que le Seigneur vous guide dans tout cela!!
      On fait de son mieux avec la prière et l’instruction biblique.
      On peut jauger aussi avec des enseignements qu’on trouve chez d’autres qui font la même chose.
      Avec la connaissance de notre propre groupe et l’approbation des pasteurs en place, on avance bien.
      Lâche-pas.🙂

  5. Interessant


Comments RSS

Laissez un commentaire:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Générations Héros

  • Fuite de l’Absolu I

    Fuite de l'Absolu
  • Fuite de l’Absolu II

  • Hors du Ghetto

  • Calendrier

    décembre 2016
    L M M J V S D
    « Sep    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  •