La Révolution par la Réprimande

« Tu ne haïras point ton frère dans ton coeur; tu auras soin de reprendre ton prochain, mais tu ne te chargeras point d’un péché à cause de lui. » – Lévitique 19:17

Il y a quelques semaine j’ai participé dans un débat en ligne entre athées et théistes.  Selon mon habitude, j’adresse les questions de façon claire et nette et lorsque je me rends compte que les non croyants présents n’ont aucun respect, ni aucune intention de chercher la vérité, ce qui est le cas 99% du temps, je leur parle selon la règle de la réprimande.

Dans ce débat, j’ai été accusé, par un frère chrétien, d’être trop raide, trop dur, pas assez doux etc. envers les pauvres pécheurs innocents (quoi?) qui, eux, ne faisaient que se moquer de Dieu, de la bible, des chrétiens et de tout argument offert pour l’existence de Dieu. Pour défendre ma manière de répondre, j’ai offert plusieurs références bibliques démontrant comment Christ et les apôtres ont répondus à ce type de personne.

Les accusations de ne pas avoir assez d’amour, de douceur etc envers les antichrists sont fréquentes de nos jours.  Dans nos églises c’est parfois vrai et malheureusement, il y a des gens qui font un ‘ministère’ en soit avec les reproches, critiques et réprimandes, et trop souvent faussement en plus.  Réprimander ou plutôt critiquer tout le monde sans bonnes raisons, mérite en soit une réprimande!  C’est méprisable.  C’est souvent rien que pour paraitre mieux qu’ils sont eux-même ou pour avoir l’air plus ‘saint’.  Mais dans ce message, on ne parlera pas de cet aspect-là. Ici on parle du devoir biblique.

Il est vital que les chrétiens aujourd’hui se rendent compte de la réalité des choses et qu’ils comprennent ce qui se passe réellement dans ces discussions publiques ainsi que de leur propre manque de compréhension de la vérité sur ces idées.

« Je t’en adjure devant Dieu et le Christ Jésus, … prêche la parole, insiste en temps et hors de temps, convaincs, reprends, exhorte, avec toute longanimité et doctrine » – 2 Tim 4:1 

Le frère m’a dit ceci:

« Je pense qu’une des failles dans ta justification de soi, est le fait que Jésus réprimandait presque exclusivement des hypocrites religieux. »

J’ai répondu à peu près comme suit:

D’accord.  Maintenant que les théistes ici ont décidé d’abandonner le combat contre le mal et tous ses mensonges en faveur de se battre entre eux – comme toujours dans l’histoire – et ce parce que j’ai utilisé des reproches et réprimande, je suppose  que je devrais commencer par vous faire remarquer que l’église moderne n’a virtuellement aucun pouvoir dans le monde de nos jours.

… L’église moderne de l’Ouest est presque sans puissance contre les maux qui l’entourent.  L’église n’a aucune crédibilité dans son témoignage pour Chirst face aux péchés de nos jours.

L’église de l’Amérique est à la veille d’être ‘jeté aux lions’, pourtant elle agit comme si elle peut vaincre les puissances du mal qui lui ont encerclé, poussé dans un coin et qui sont prêt à passer à l’étape des vagues de persécution pesantes.

La promotion de la faiblesse et la lâcheté en guise de la politesse ne cache pas cette faiblesse.  Le monde se moquent de l’église à cause justement qu’elle est si faible et sans crédibilité.  L’église de l’Ouest est maintenant, à ce moment, largement incapable de faire face à l’assaut qui s’en vient.  Ces assauts ont déjà commencé aux États-Unis, bien que la majorité des croyants là-bas cachent toujours leur tête dans le sable.

… Est-ce qu’il faut croire que Jésus ne réprimande que des gens officiellement religieux? … Cet objection implique que Christ n’aurait jamais dit des paroles de réprimande aussi fortes contre les athées de son temps.  … Les faits démontrent que Christ condamnait les hypocrites, un point c’est tout, qu’importe qui.  Dieu ne peut pas ignorer  les hypocrites athées, pas plus que ceux qui sont religieux.

Nous avons des exemples où Jésus réprimandait Pierre, et où Pierre a réprimandé sévèrement Simon qui voulait acheter le don de l’Esprit – dans le livre des Actes. Le frère en question n’a pas aimé mes exemples et a dit que c’était parce que Simon voulait se servir de Dieu pour son propre égo. Alors je lui ai demandé si les athées présents dans la discussion ne chercher pas à fuir Dieu, se moquer de lui etc. pour leur propre égo, et que donc, ils méritaient des réprimandes autant que Simon?

Le frère a clairement manqué le point en question qui est plutôt, « Est-ce que Simon méritait une telle réprimande et est-ce que Pierre a agis de la bonne façon en faisant cette réprimande?

Lorsque Simon vit que le Saint Esprit était donné par l’imposition des mains des apôtres, il leur offrit de l’argent, en disant: Accordez-moi aussi ce pouvoir, afin que celui à qui j’imposerai les mains reçoive le Saint Esprit.  Mais Pierre lui dit: Que ton argent périsse avec toi, puisque tu as cru que le don de Dieu s’acquérait à prix d’argent!
Il n’y a pour toi ni part ni lot dans cette affaire, car ton coeur n’est pas droit devant Dieu.  Repens-toi donc de ta méchanceté, et prie le Seigneur pour que la pensée de ton coeur te soit pardonnée, s’il est possible; car je vois que tu es dans un fiel amer et dans les liens de l’iniquité. – Actes 8:18…

Selon l’original en Grec Pierre lui dit à peu près, « À l’enfer, toi et ton argent! » Ce n’est pas une façon polie et gentille de parler à un pauvre pécheur! Je crois qu’il est très évident que Pierre a fait la bonne chose et qu’il n’a rien dit de mal! Au contraire, il était inspiré par l’Esprit de Dieu.

La question est simple :Devons-nous réprimander quelqu’un qui fait le mal ou non?

J’ai ensuite dis à ce frère que selon ces  idées là-dessus le chrétien ne doit pas réprimander personne à part d’autres frères,  du moins  ceux qui se dit frères. L’idée qu’on ne doit pas réprimander le non croyant est contraire à la bible. Il me semble que c’est trop évident pour avoir besoin d’être dit, mais apparemment non.

J’ai présenté aussi l’exemple de Paul qui a rendu aveugle Élymas, le sorcier:

« …leur faisait opposition, cherchant à détourner de la foi le proconsul.  Alors Saul, appelé aussi Paul, rempli du Saint Esprit, fixa les regards sur lui, et dit: Homme plein de toute espèce de ruse et de fraude, fils du diable, ennemi de toute justice, ne cesseras-tu point de pervertir les voies droites du Seigneur? Maintenant voici, la main du Seigneur est sur toi, tu seras aveugle, et pour un temps tu ne verras pas le soleil. Aussitôt l’obscurité et les ténèbres tombèrent sur lui, et il cherchait, en tâtonnant, des personnes pour le guider. »

Selon le frère qui me reprochait Paul a été justifié à faire cela parce le proconsul est devenu chrétien en le voyant.  Ensuite il m’a dit qu’il n’as jamais vu personne faire cela de nos jours. Moi non plus. Quel rapport entre l’action même et son résultat?   De plus, est-ce possible que nous ne voyons pas de telles choses parce que le chrétien moderne n’a ni le courage ni la puissance du Seigneur pour opérer de tels miracles?  C’est à réfléchir bien car je crois que c’est justement le cas.

D’ailleurs l’implication de sa justification de Paul, à rendre un homme aveugle, implique que la fin justifie les moyens.  Ce n’est guère une idée chrétienne celle-là!

Or, ce cher frère qui, comme tant d’autres de chrétiens aujourd’hui, avait des idées très douteuses sur les voix de Dieu, la doctrine de réprimande etc, aurait-il écrit à Paul pour lui dire – en utilisant les mots que Paul lui-même a écrit, qu’il n’avait pas de raison à faire du mal à quelqu’un comme ça?  J’en doute très fort. Vous pouvait imaginer comment Paul lui aurait répondu vous-même.

Les exemples de réprimande sévère abondent dans la bible:

Jésus qui dit à Pierre pour un mauvais commentaire, « Arrière-moi Satan! tu m’es en scandale; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes. » Matt 16  Vous pouvez imaginez la réaction de Pierre s’il avait été un membre d’une église moderne!  « Tu m’a blessé beaucoup! Il n’y a pas d’amour dans cette église et le pasteur surtout! Je quitte! »
Jésus qui dit,  « Race incrédule et perverse, répondit Jésus, jusques à quand serai-je avec vous? jusques à quand vous supporterai-je? » Matt 17
« Mais, voyant venir à son baptême beaucoup de pharisiens et de saducéens, il leur dit: Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir? » – Matt 3:7
Aussi l’exemple de Paul dans Act 23:2  « Le souverain sacrificateur Ananias ordonna à ceux qui étaient près de lui de le frapper sur la bouche. Alors Paul lui dit: Dieu te frappera, muraille blanchie! Tu es assis pour me juger selon la loi, et tu violes la loi en ordonnant qu’on me frappe! »  Toute une reproche, bien que lorsqu’il avait compris qu’il s’agissait du souverain sacrificateur il a rétracté cette réprimande.
Et que dire de l’histoire d’Ananias et Saphira qui ont tous les deux périt – sont tombé mort – pour avoir menti à Dieu?!

Dans tout cela je n’ai même pas touché les exemples des l’ancien testament, ni bien d’autres passages du nouveau.

La réprimande est une partie du devoir chrétien autant que de prêcher la bonne nouvelle, ce qu’il faut comprendre c’est que pour bien des gens, ce n’est pas une bonne nouvelle. Trop de gens aujourd’hui voient l’évangile comme une farce de l’antiquité, dépassée et même beaucoup prétendent que Jésus n’a jamais existé! L’abandon de cette pratique est en partie la raison pour laquelle l’église a perdu son influence.

Oui il est tout à fait vrai que nous devons utiliser de grâce comme Paul lui-même le dit.

« Que votre parole soit toujours accompagnée de grâce, assaisonnée de sel, afin que vous sachiez comment il faut répondre à chacun. » – Col 4:6 

Cela est la pratique par excellence et de préférences, sans doute, mais il ne faut penser que cela signifie de ne jamais utiliser de réprimande sévère telle que Chirst, les prophètes et les apôtres faisaient quand il le fallait. Les exemples donnés par Paul lui-même sont suffisant pour comprendre comment il agissait envers le méchant, l’hypocrite, l’ennemie de l’évangile.

Est-il vrai que la grâce ne fait jamais de reproche? La grâce ne produit pas de réprimande? Est-ce qu’un parent a raison de disputer son enfant qu’il fait le mal?

La clé est de réaliser que Jésus fait toute chose par amour. Cela comprend la réprimande du mal autant que le pardon de ce mal. Lorsque Jésus a fabriqué un fouet et s’est mis à renverser les tables et à chasser les voleurs et profiteurs du temple, est-ce que c’était par amour ou par rage? Mais par les deux bien sûr! Il nefaut pas opposer colère et amour sauf quand la colère n’est pas justifié et que sa racine soit l’égoïsme.  Il va sans dire que Jésus était motivé par l’amour et la grâce même quand il lancait les pires réprimandes aux hypocrites et malfaiteurs dans son entourage.

Petite leçon :

Lorsqu’on lit le mot « sel » dans le texte de Paul, on peut comprendre trois choses
1 – la saveur du sel,
2 – sa capacité de préservation ou
3 – son attribut de stérilisation.
Dans ce dernier, vous savez que mettre du sel dans une blessure fait très très mal, mais, bien dosé peut stériliser une plaies dans la peau.

Hors, les trois doivent être dans l’arsenal du chrétien lorsqu’il parle, prêt à utiliser ce sel selon les besoin de la situation, selon la sagesse et surtout l’amour, chercher le meilleur bien-être.

L’église moderne a besoin de retourner à la bible. Elle a besoin de retourner et retrouver les véritables principes bibliques par lesquels l’amour agit et ce qu’est l’amour.  L’amour n’est pas un heureux sentiment, ni une idée douce et gentille. L’amour peut produire ces choses, mais l’amour n’est pas ces choses.  L’amour est le choix de chercher le bien-être d’autrui, de Dieu et de soi-même. Ce n’est même pas à la base un sentiment quelconque.  Lorsque Dieu se met en colère c’est pour le meilleur bien-être de sa création, y compris ceux contre qui il est en colère!  On lit de notre Seigneur,

« Alors, promenant ses regards sur eux avec indignation, et en même temps affligé de l’endurcissement de leur coeur » – Mar 3:5 

Indignation accompagne l’amour lorsque l’injustice, le mal, est là.  Et parce que nous faites en son image, l’homme expérimente la même colère face à l’injustice, et le mal.  L’homme malheureusement, dans son état déchu, s’irrite beaucoup trop et surtout pour des mauvaises raisons!

J’ai apprécié les commentaires de ce frère, puisque je crois qu’il parlait selon le mieux de ses connaissances et par amour. Et je le lui ai dis aussi.

Cependant il s’est trompé sur certains points, et ses erreurs étaient si typique du croyant moderne.  Nous avons oublié que l’amour n’est pas ce sentiment Hollywoodien de mollesse, de tolérance de tout ie n’importe quoi et de « feelings » gentils. Souvent ces choses ne sont qu’un masque par dessus la lâcheté, la crainte de l’homme () et l’esprit du monde. Aujourd’hui le monde tolère n’importe quoi – sauf la vérité quand elle met les points sur les ‘i’, comme on dit!  On ne parle que de tolérance et intolérance – tolérance pour n’importe quoi – même les pires péchés, mais d’intolérance envers quiconque ose dire qu’on ne doit pas tolérer certaines choses!  C’est débile!

Souvent les gens qui agissent avec la pire intolérance sont ceux qui prêchent constamment la tolérance envers les pires pécheurs, criminels, pervers et menteurs!!  Mais l’amour véritable dit la vérité quand il le faut, et de la manière qu’il faut.  L’amour doit parfois être raide, « tough » et sévère.  Parfois l’amour doit faire mal afin de guérir. Tout comme le médecin qui doit opérer pour enlever une tumeur.  On a oublié cette parole,

« Considère donc la bonté et la sévérité de Dieu: sévérité envers ceux qui sont tombés, et bonté de Dieu envers toi, si tu demeures ferme dans cette bonté; autrement, tu seras aussi retranché. »- Rom 11:22 

Dans nos églises modernes de l’Ouest, ce genre de parole n’est pas aimé, ni discuté.  Même pas dans les prédications. Je ne me souviens même pas la dernière fois que j’ai entendu un prédicateur mentionné ce verset, ni aucun autre verset semblable, et il y en a des tonnes! Et frères et sœurs, nous ne devons pas faire opposer une parole biblique contre une autre.  Grâce contre justice, pardon contre punition etc. Notre devoir et de dire la vérité qui doit être dite, dans l’amour bien sûr.  La règle c’est l’équilibre en toute chose.

Penser que parler durement à des misothéistes et blasphémateurs qui disent des mensonges sans fin sur votre Dieu, ainsi détournant d’autres contre lui; des gens qui résistent au Saint-Esprit est une erreur grave. Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité.

Cela signifie que si vous ne réprimandez pas votre prochain quand il doit être réprimandé, vous partagez sa culpabilité dans son péché!
C’est, en langage moderne, ce qu’on appel la complicité dans le crime. Vous n’avez pas à le faire vous-même, vous avez tout simplement à négliger de réprimander la personne est vous devenez de complicité avec elle. Si vous pensez à ça vous devez voir que l’église moderne manque à son devoir de façon flagrante et donc partage souvent par complicité le mal qui est fait. Le principe est bien démontré dans le livre d’Ézéchiel,

« Fils de l’homme, je t’établis comme sentinelle sur la maison d’Israël. Tu écouteras la parole qui sortira de ma bouche, et tu les avertiras de ma part.
Quand je dirai au méchant: Tu mourras! si tu ne l’avertis pas, si tu ne parles pas pour détourner le méchant de sa mauvaise voie et pour lui sauver la vie, ce méchant mourra dans son iniquité, et je te redemanderai son sang.   Mais si tu avertis le méchant, et qu’il ne se détourne pas de sa méchanceté et de sa mauvaise voie, il mourra dans son iniquité, et toi, tu sauveras ton âme. » – Eze 3:17…

Et cela n’a pas changé sous l’administration de la grâce.  Si ces textes ne vous font pas peur vous ne les avez pas saisit.  C’est sérieux. Personnellement je n’ai jamais dis à quelqu’un, « tu mourras »!

Le frère qui m’accusait publiquement comme ça a également insinué que j’étais dont arrogant d’avoir parlé aux non croyants blasphémateurs comme ça. Mais la véritable arrogance c’est désobéir aux commandements de Dieu que ce soit pour réprimander ou pour bénir.

Nous ne parlons pas ainsi à des gens rien que pour gagner une dispute non plus.

C’est très bien la politesse, la douceur, patience, longanimité et tout, certes, cependant une fois que vous aviez tenté et èa maintes reprises de raisonner avec politesse, dans la paix et le respect et que vous ne voyez que le mépris, la moquerie et la résistance aigüe; sans dire le reniement constant des faits, et une fois que vous aviez déjà tourné l’autre joue 2 fois et que la moquerie persiste, vous êtes tout à fait justifié à faire comme votre Seigneur et appliquer la réprimande sévère.

Pour terminé je vous laisse avec un exemple concret de nos jours.

Un évangéliste (bien connu à l’époque), avec qui je travaillais se promenait dans le centre ville de Toronto, en témoignant à des gens ici et là. Il y avait un jeune homme qui distribuait des pamphlets invitant des hommes à venir trouver plaisir dans un salon de massage, évidement un endroit plutôt de plaisirs sexuels. Mon ami a arrêter le jeune home et la conversation était à peu près comme suivant:

Évangéliste: Pourquoi est-ce tu fais cela? Ne sais-tu pas que tu envoies des gens en enfer à les inciter ainsi?
Distributeur: Ah ben, mais c’est juste pour l’argent que je fais ça moi.
Évangéliste: Qui est ton employeur, allons le voir et on va en discuter. tu veux?
Distributeur:  Ah ben je ne sais pas … mais ok, c’est d’accord.
Ils se rendent ensemble au salon même et l’évangéliste demande de voir le boss.
Le boss arrive et l’évangéliste lui dit, « Pourquoi est-ce vous faites ce que vous faites ici, ne savez vous pas que vous envoyer des gens en enfer et que vous êtes donc sous le jugement de Dieu? »
Boss: « Ben on faits tout ça uniquement pour faire de l’argent monsieur… »
L’évangéliste: « C’est de l’argent de sang ça monsieur. »

Pendant ce temps, il y avait des jeunes femmes, travailleuses du salon,  sur le banc arrière eux, attendant des clients. L’une d’elle se mise à pleurer amèrement. Alors l’évangéliste s’est tourné pour lui parlé à lui demander pourquoi elle pleurait comme cela.
La femme a répondue qu’elle a été élevée dans un foyer chrétien dans une province dans l’est du Canada, et qu’elle suivait Jésus autres fois. Les paroles de l’évangéliste lui ont ramenait à la penser de Dieu et de son état etc..

Bien évidemment la réprimande public des ces hommes, de leur moralité, a eu en effet qui dépassait de loin les attentes même de l’évangéliste.  Les conséquences ont été éternelles, et pour les hommes et pour les femmes qui travaillaient là. Je ne vous dirais pas tout, vous pouvez l’imaginez pour vous-même.

Le point c’est que la réprimande peut causer d’énormes changements pour le mieux autour de vous lorsque vous le pratiquer avec les bonnes intentions – l’amour pour Dieu et les âmes – et que vous le faites dans le bon moment, quand il est nécessaire.

Moi-même j’ai déjà eu des expériences semblables. Une réprimande par exemple envers un vendeur de dépanneur du coin qui plaçait du matériel hautement explicite et très pervers direct où n’importe quel enfant pouvait le voir et même devait le voir!  Le matériel s’est fait changer de place au moins et le vendeur a eu une leçon en moralité et la crainte de Dieu. Un autre cas le proprio a refusé de déplacer son matériel explicite tout en ce moquant de moi et de Dieu. Son magasin a fait faillite moins d’un an après.

Vous devez pratiquer la réprimande de façon biblique si vous ne vous pas partager en complicité, le péché d’autrui et ce n’est pas à vous de déterminer les résultats, ni de vous sentir mal si personne n’est sauvé. Cela, on doit le laisser entre les mains de Dieu.  Et, ainsi faisant, nous pouvons plaire à Dieu et en même temps sauver notre propre âme.

Conseils pratiques et mises en garde:

* La réprimande doit absolument être bien justifiée et là il faut se rappeler la parole du Seigneur,

« Et pourquoi regardes-tu le fétu qui est dans l’oeil de ton frère, et tu ne t’aperçois pas de la poutre qui est dans ton oeil? » – Matt 7:3

Alors, ne faites pas de réprimande à quelqu’un dont l’action n’est pas clairement péché et TOUJOURS avoir à l’esprit vos propres péchés pour vous garder dans l’humilité.
* Bien des gens vont vous accuser de les « juger ».  Surtout ceux qui confondent juger et discerner.  Soyez certain que votre réprimande ne soit pas un mauvais jugement ou une mauvaise interprétation de l’action de l’autre, de peur que réprimandez un innocent parce que vous avez mal compris ses actions. Encore, selon la parole de Jésus,

« Ne jugez pas sur l’apparence, mais portez un jugement juste. » – Jean 7:24  

* Ne chercher pas constamment les péchés des autres non plus surtout pas parmi les frères, qui de façon générale connaissent déjà leurs propres péchés.  Rappelez-vous que nous ne sommes pas ici uniquement pour réprimander les autres mais pour les aimer.
* Lorsque vous devez réprimander une personne âgée, faites-le doucement avec le respect nécessaire.

« Tu te lèveras devant les cheveux blancs, et tu honoreras la personne du vieillard » – Lev 19:32  

* Rappelez-vous que vous aller récolter ce que vous semez, alors si vous vous promenez à faire des reproches à tout le monde cela vas vous revenir en pleine face, tôt ou tard.
* Ne faites pas de réprimande à quelqu’un en public, devant des témoins, pour un péché fait en privé. Suivez la règle donnée par le Seigneur encore,

« Et si ton frère pèche contre toi, va, reprends-le, entre toi et lui seul; s’il t’écoute, tu as gagné ton frère; mais s’il ne t’écoute pas, prends avec toi encore une ou deux personnes, afin que par la bouche de deux ou de trois témoins toute parole soit établie.   Et s’il ne veut pas les écouter, dis-le à l’assemblée; et s’il ne veut pas écouter l’assemblée non plus, qu’il te soit comme un homme des nations et comme un publicain. » – Mat 18:15  

* Rappelez-vous que vous êtes là pour bénir les gens, surtout les frères en Christ. Les frères et soeurs sont généralement déjà conscients de leurs fautes, alors soyez bien certain que si vous avez réellement une réprimande à faire à un frère, que vous en êtes réellement obligé de le faire vous-même, plutôt que d’en parler à son pasteur – ce que vous devriez faire normalement.

Bon, si vous suivez ces conseils tout en suivant la règle de l’amour et l’humilité, et que vous êtes réellement dans une situation qui exige une réprimande, priez que l’Esprit de Dieu vous donne les bons mots et avant tout, le coeur droit.

Est-ce une pratique qui comporte des dangers? Bien sûr. Mais comme tout autre pratique chrétienne qui cherchent à changer le monde! Et si on se trompe? Alors on apprend une leçon et on continue. Tout comme si on se trompe quand a voulu faire du bien mais qui a mal viré.

Je vous encourage, non pas à sortir toute de suite dans les rues en cherchant quelqu’un à qui faire une réprimande, loin de là.  Je vous encourage premièrement à prier à ce sujet, et ensuite à agir selon l’Esprit de Dieu dans le mieux de votre sagesse, toujours par amour, là où il est réellement nécessaire.  Vous serez étonné parfois des résultats!  Que Dieu soit avec vous.

 Pharisees Jesus rebukes

Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes. – Mat 10:16  

 

6 commentaires

  1. Alors comme ça les athées sont « insensés », « ont la charge de la preuve » et sont « ignorants » ? Et ben, c’est gentil tout ça, mon grand ! lol

    Mais tout ça ne fait exister aucune divinité….

    Je reste donc athée.

    PS = si tu crois dur comme fer que « je suis perdu », tant pis pour toi. Des menaces de châtiments…bof… Tous les croyants en différents dieux ont essayé ça sur les athées depuis des siècles, et ça n’a jamais marché.
    Mais tu peux toujours essayer.
    A+

    • Exactement.
      Tel qu’il est écrit,

      « L’insensé dit en son coeur: Il n’y a point de Dieu! Ils se sont corrompus, ils ont commis des actions abominables; Il n’en est aucun qui fasse le bien. »

      Ce n’est pas moi qui le dis.

      Vous dites,

      « Mais tout ça ne fait exister aucune divinité… »

      Et vous croyez sérieusement que votre incrédulité fait disparaître la divinité qui existe? Ça fonctionne dans les deux directions mon ami.
      Encore tel qu’écrit,

      « si quelques-uns n’ont pas cru, leur incrédulité anéantira-t-elle la fidélité de Dieu? »

      Vous agissez plutôt comme l’autruche qui, cachant sa tête dans le sable, croit que parce qu’elle ne voit pas, qu’elle n’est pas vue non plus.

      « Je reste donc athée. »
      Et vous restez donc perdu et sans espoir; et oui, insensé. Tel qu’écrit, et votre refus d’y croire ne pourrait pas changer cela.

      Ensuite vous tordez les choses tout à fait à la manière des athées typiques, sous l’influence des menteries et idioties de leurs grands prêtres Dawkins, Hitchens, etc. lorsque vous dites – en répétant après eux,

      « Des menaces de châtiments…bof… Tous les croyants en différents dieux ont essayé ça sur les athées depuis des siècles, et ça n’a jamais marché »

      Vous ne faite que réagir en défense de soi. Je ne vous dis que la réalité des choses moi. Mais dans cette mauvaise réponse que vous donnez vous manquer clairement de compréhension.
      Premièrement c’est la loi morale de Dieu qui vous menace pour vos crimes commis contre elle. Ce qui fait de vous un criminel contre Dieu qui se prétend au-dessus de la loi et à l’abri de ses sanctions. Comme un politicien quoi?!😉

      De plus, vous ne réalisez pas ce que vous dites.
      Pour en faire l’illustration; vous réagissez comme l’homme assis dans sa maison, qui écoute ses émissions à la télé pendant que son voisin lui cri que sa maison est en feu. L’homme ne voit pas de feu ni de fumé et ignore donc les cris de son voisin qui essai en fait de lui sauver la vie.
      Alors, dites-moi, le voisin est-il entrain de menacer l’homme?

      Et qui est l’insensé dans cette histoire?
      Vous êtes l’homme apathique et incrédule, et en plus défiant et nonchalant. Mais perdu pareil.
      À votre place je réfléchirais plus profondément à tout cela, que ce que vous avez fait à date.

  2. Tiens ? Toujours aussi en colère contre les athées ?
    Mouais…bof… »réprimande », « pas réprimande » ou je ne sais quoi, je ne suis toujours pas convaincu par ces histoires de dieu.
    Je reste donc athée.

    Bonne soirée, je ne faisais que passer ;-)lol

    • « Je reste donc athée. »

      Alors vous resté perdu.

  3. Que tu « réprimandes » ou que tu ne « réprimandes pas » les athées, on s’en fiche un peu, et ça n’est pas comme ça que tu vas réussir à les convaincre de l’existence de dieu.

    J’ai surtout l’impression que tu as été ridiculisé dans ce débat, et que tu es un peu vexé….;-)

    • Vos impressions sont entièrement fausses car je gagne toujours dans la multitude de débats que je fais ailleurs avec des athées. Selon mon expérience ils sont tous très ignorants, irrationnels et très très confus.

      N’importe qui qui a l’esprit ouvert et rationnel comprend que l’athée n’a aucune base pour son athéisme et ne pourrait jamais trouver la moindre évidence qui prouve que l’athéisme est vrai.
      Pour éviter de bien supporter leur incrédulité perplexe, l’athée répond « Je n’ai pas à faire une preuve, mais vous oui car c’est vous qui dites qu’il y a un Dieu ».
      Une technique de débat connu sous le nom, « évasion de répondre ».
      Désolé, l’athée a aussi une charge de preuve. Vous dites, « il n’y a pas de Dieu ». Cela est une prétention à une connaissance positive. Toute prétention à une connaissance positive porte une charge de preuve.
      Mais les athées n’ont jamais de preuve. Même pas une graine d’évidence!
      Cela explique le reniement de charge de preuve. Désolé, ça ne fonctionne pas.

      L’athéisme est une absurdité logique en soit.
      Sous l’athéisme vous n’êtes qu’un sac de viande animé. Vos gourous le disent noir sur blanc.
      Dites, comment un sac de viande peut-il être rationnel?

      Sous l’athéisme toutes vos pensées ne sont que matière et énergie en mouvement.
      « Vous n’êtes qu’un paquet de neurones ». Dites, pourquoi devrais-je m’intéresser à ce que dit ou pense un paquet de neurones?
      Aucune raison.
      C’est cela votre athéisme – une perte total de la raison.

      Sous l’athéisme aucune moralité réelle n’existent non plus.
      Pourtant il y a très peu d’athée qui vie comme si cela était vrai! Vous chialez tous lorsque vous croyez qu’une « injustice » vous a été faite. Mais si la moralité n’est qu’une illusion, tel que dit par les gourous athées eux-mêmes, alors l’injustice n’est qu’une illusion aussi et vous chialez pour rien!
      L’athée n’a donc aucune raison de dire que quoi que ce soit est mal ou immoral.

      Il n’y a donc absolument rien de raisonnable ou rationnel dans l’athéisme car ce n’est rien que du reniement de la réalité, et sans la moindre support de la nature, la science, la philo, l’histoire … rien, aucun support logique que ce soit.

      C’est pourquoi l’athéisme est dites, « folie ».
      « L’insensé dit dans son coeur, ‘Il n’y a point de Dieu.’ Ils sont corrompus… »


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laissez un commentaire:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s