Quel Repos

L’un des plus grands hymnes jamais écrit est certainement celui qui suit: Quel Repos Célèste

Écrit par Horatio G. Spafford, en 1873 avec la musique de Phillip Bliss, voici l’histoire vraie arrière ce chant.

Musique: Ville du Havre, Phil-IP P. Bliss, 1876. La mélodie est nommé d’après le navire sur lequel les enfants de M. Spafford ont péri, les SS de la Ville de Havre.  Ironiquement, M. Bliss mourut dans un accident tragique de train peu après avoir écrit cette musique.
[Philip P. Bliss (1838-1876)]

Cet hymne a été écrit après deux traumatismes majeurs dans la vie M Horatio Spafford.  Le premier est le grand incendie de Chicago survenu en Octobre 1871, qui l’a ruiné financièrement (il était un homme d’affaires riche).  Peu après, en traversant l’Atlantique, les quatre filles des Spafford sont décédées dans une collision avec un autre navire. L’épouse, Anna Spafford, survécu et lui a envoyé le télégramme désormais célèbre, «sauvée seule».

Plusieurs semaines plus tard, pendant que le navire surlequel voyagé M Spafford pour aller joindre son épouse passa près de l’endroit où ses filles sont mortes, le Saint-Esprit lui a inspiré ces paroles.  Ils parlent à l’éternel espoir qu’ propre tous les croyants, peu importe ce que la douleur et le chagrin leur arriver sur terre.

Après le naufrage du Ville du Havre, Anna a trois autres enfants.  Le 11 Février 1880, leur fils unique, Horatio Goertner Spafford, est décédé à l’âge de quatre ans, suite à une pneumonie.  Leurs filles ont été Bertha Spafford Hedges (né en Mars 24, 1878) et Grace Spafford (née en Janvier 18, 1881).

En août 1881, le Spaffords partirent à Jérusalem, comme un groupe de treize adultes et trois enfants et ils mirent en place la Colonie Américaine.  Les membres de la colonie, rejoints plus tard par des chrétiens suédois, se sont engagé dans le travail philanthropique parmi les habitants de Jérusalem, indépendamment de leur appartenance religieuse et sans motifs de prosélytisme – gagnant ainsi la confiance des communautés locales musulmanes, juives et chrétiennes. Pendant et immédiatement après la Première Guerre mondiale, la Colonie Américaine a joué un rôle essentiel dans le soutien de ces communautés à travers la grande souffrance et les privations de le front orientale en ouvrant des « soupes populaires », des hôpitaux, orphelinats et d’autres initiatives de bienfaisance.

M. Spafford est décédé le 16 Octobre 1888, du paludisme, et fut enterré dans le cimetière Mont Sion, à Jérusalem.

Je poste cela parce que je vis en ce moment une tragédie énorme et très souffrante et je me dis que peut-être quelqu’un d’autre se sentirait soulagé de sa peine en lisant cette histoire et les paroles de ce cantique d’espoir dans le déspoir. Je mets endessous la version anglaise originale (avec les mots modernisés pour ceux qui ne sont pas familier avec l’anglais de l’époque du Roi James)

La traduction n’est vraiment pas conforme à l’originale dans sa profondeur et beauté alors je vous encourage à lire l’originale, alors j’ai fait une traduction simple littérale à la fin.  N’oubliez surtout pas de cliquer sur le lien suivant, vers une belle version de ce chant sur youtube.

It is Well with My Soul


Quel repos céleste Jésus, d’être à Toi!
A Toi pour la mort et la vie,
Dans les jours mauvais de chanter avec foi:
Tout est bien, ma paix est infinie!

Refrain:
Quel repos, quel repos, (x2)
Quel repos, quel céleste repos!

Quel repos céleste! Mon fardeau n’est plus
Libre par le sang du Calvaire,
Tous mes ennemis, Jésus les a vaincus,
Gloire et louange à Dieu notre Père!

Quel repos céleste! Tu conduis mes pas,
Tu me combles de Tes richesses,
Dans Ton grand amour, chaque jour Tu sauras
Déployer envers moi Tes tendresses.

Quel repos céleste, quand enfin, Seigneur,
Auprès de Toi j’aurai ma place,
Après les travaux, les combats, la douleur
A jamais je pourrai voir Ta face!

———–

Version originale anglaise:

When peace, like a river, attends my way,
When sorrows like sea billows roll;
Whatever my lot, You have taught me to say,
It is well, it is well, with my soul.

Refrain:
It is well, with my soul, (x2)
It is well, it is well, with my soul.
My sin, oh, the bliss of this glorious thought!
My sin, not in part but the whole,
Is nailed to the cross, and I bear it no more,
Praise the Lord, praise the Lord, O my soul!

For me, be it Christ, be it Christ hence to live:
If Jordan above me shall roll,
No pang shall be mine, for in death as in life
You  will whisper Your peace to my soul.

But, Lord, ‘tis for you, for your coming we wait,
The sky, not the grave, is our goal;
Oh trump of the angel! Oh voice of the Lord!
Blessèd hope, blessèd rest of my soul!

And Lord, haste the day when my faith shall be sight,
The clouds be rolled back as a scroll;
The trump shall resound, and the Lord shall descend,
Even so, it is well with my soul.

Une traduction littérale:

Quand la paix, comme une rivière, assiste à mon chemin,
Lorsque tristesses comme les flots de la mer roulissent;
Quel que soit mon sort, Tu m’as appris à dire,
Il est bien, c’est bien, avec mon âme.

refrain:
Il est bien, avec mon âme, (x2)
Il est bien, c’est bien, avec mon âme.

Mon péché, oh, la béatitude de cette pensée glorieuse!
Mon péché, non en partie, mais dans l’ensemble,
Est cloué à la croixet je ne le supporte plus,
Louez le Seigneur, louez le Seigneur, ô mon âme!

Pour moi, que ce soit le Christ, que ce soit le Christ que je vis:
Si la Jordanie au dessus de moi roulera,
Nulle douleur sera la mienne, dans la mort comme dans la vie
Tu souffle Ta paix à mon âme.

Mais, Seigneur, c’est pour toi, ton retour nous attendons,
Le ciel, non pas de la tombe, est notre fin;
Ô trompette de l’ange! Ô la voix du Seigneur!
Espérance, repos bénis de mon âme!

Et Seigneur, hâte le jour où ma foi sera la vue,
Les nuages ​​sont pliés comme un rouleau;
La trompette résonne, et le Seigneur descendra,
Même ainsi, il est bien avec mon âme.

Jésus ordonne à la tempête la paix!

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laissez un commentaire:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s