Les Alliances

La bible n’est pas juste un livre.  La bible est une collection de livres. C’est pour cela qu’on peut, contrairement à ce que les athées et autres nous disent, prouver la bible avec la bible.  Parce que la bible contient plus de 60 livres (dépendent de comment on les compte) écrit par cinquante hommes dans une période d’environ 1500 ans.   À cause des nombreux auteurs on peut vérifier le contenu des livres par le contenu des autres livres.  C’est-à-dire que les livres de la bible s’affirment les uns les autres.

C’est n’est pas donc un seul livre qu’on utilise pour prouver sa propre véracité. C’est plutôt plusieurs livres indépendants, qui s’appuient mutuellement.

La bible se compose de deux sections majeures, on les appel « l’ancien testament » et le « nouveau testament ».  Ces termes sont valables dans un certain contexte – celui de testament entre parents et leurs héritiers – mais le vrai sens serait mieux donné par le terme « alliance ».  Ce sont, en court, deux ententes avec les histoires de leur origines et contenant leurs termes, conditions et sanctions.  Ces alliances décrivent également une bonne partie de l’histoire des agissements des partis impliqués.

De façon générale on peut dire que les partis concernés par ces ententes, ou alliances, sont Dieu et l’homme.  Bref, ce sont les alliances que Dieu a contracté avec l’humanité par la médiation de personnes spécifiques.

Mais qu’est-ce que c’est une alliance dans le contexte biblique? En quoi est-ce qu’elles était constituées et comment ont-elle était faites?

Ici je présente un introduction très briève aux alliances bibliques.  Le sujet est vaste et profonde puisque toute la bible, de Genèse à l’Apocalypse et le sujet des alliances, mais je vais donner une petite idée de base pour votre compréhension.

Or, l’exemple d’alliance le plus proche de nos jours serait le mariage.  Le mariage est un contrat d’union de vie d’un homme et d’une femme par amour.  Il y a toujours une cérémonie, une liturgie quelconque, un échange de promesses, de vœux, de propriété et dans beaucoup de cas même de noms, i.e. souvent la femme accepte de prendre le nom de famille de l’homme. Aujourd’hui il y a généralement aussi un échange de bagues qui symbolisent l’union entre les deux partis.

Dans les temps bibliques les alliances entre personnes se contractaient de façon très semblable. On peut voir l’alliance entre Dieu est Noé, entre Abraham et Dieu – ainsi que Isaac et Jacob, entre Dieu et Israël (descendants de Jacob), l’alliance entre Dieu est David (de la tribu spécifique de Judah) et ainsi de suite.

Maintenant prenons un exemple d’une alliance faites dans la bible. Je vais prendre premièrement l’alliance que Dieu a contracté directement avec Abram dans Genèse 15.

« Abram répondit: Seigneur Éternel, à quoi connaîtrai-je que je le posséderai?

Et l’Éternel lui dit: Prends une génisse de trois ans, une chèvre de trois ans, un bélier de trois ans, une tourterelle et une jeune colombe. Abram prit tous ces animaux, les coupa par le milieu, et mit chaque morceau l’un vis-à-vis de l’autre; mais il ne partagea point les oiseaux.

Les oiseaux de proie s’abattirent sur les cadavres; et Abram les chassa.

Au coucher du soleil, un profond sommeil tomba sur Abram; et voici, une frayeur et une grande obscurité vinrent l’assaillir.


Et l’Éternel dit à Abram: Sache que tes descendants seront étrangers dans un pays qui ne sera point à eux; ils y seront asservis, et on les opprimera pendant quatre cents ans.

Mais je jugerai la nation à laquelle ils seront asservis, et ils sortiront ensuite avec de grandes richesses.
Toi, tu iras en paix vers tes pères, tu seras enterré après une heureuse vieillesse.
A la quatrième génération, ils reviendront ici; car l’iniquité des Amoréens n’est pas encore à son comble.

Quand le soleil fut couché, il y eut une obscurité profonde; et voici, ce fut une fournaise fumante, et des flammes passèrent entre les animaux partagés.  En ce jour-là, l’Éternel fit alliance avec Abram… »

Un alliance se faisait par le moyen d’un rite de sacrifice suivi d’un échange de promesses avec des bénédictions, malédictions et d’autres échanges.  Le texte ici n’était que le début de cette alliance, car dans le chapitre 17 on voit la suite:

Lorsque Abram fut âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, l’Éternel apparut à Abram, et lui dit: Je suis le Dieu tout puissant. Marche devant ma face, et sois intègre.
J’établirai mon alliance entre moi et toi, et je te multiplierai à l’infini.
Abram tomba sur sa face; et Dieu lui parla, en disant:
Voici mon alliance, que je fais avec toi. Tu deviendras père d’une multitude de nations.
On ne t’appellera plus Abram; mais ton nom sera Abraham, car je te rends père d’une multitude de nations.
Je te rendrai fécond à l’infini, je ferai de toi des nations; et des rois sortiront de toi.
J’établirai mon alliance entre moi et toi, et tes descendants après toi, selon leurs générations: ce sera une alliance perpétuelle, en vertu de laquelle je serai ton Dieu et celui de ta postérité après toi.
Je te donnerai, et à tes descendants après toi, le pays que tu habites comme étranger, tout le pays de Canaan, en possession perpétuelle, et je serai leur Dieu.
Dieu dit à Abraham: Toi, tu garderas mon alliance, toi et tes descendants après toi, selon leurs générations.
C’est ici mon alliance, que vous garderez entre moi et vous, et ta postérité après toi: tout mâle parmi vous sera circoncis.
Vous vous circoncirez; et ce sera un signe d’alliance entre moi et vous.
A l’âge de huit jours, tout mâle parmi vous sera circoncis, selon vos générations, qu’il soit né dans la maison, ou qu’il soit acquis à prix d’argent de tout fils d’étranger, sans appartenir à ta race.
On devra circoncire celui qui est né dans la maison et celui qui est acquis à prix d’argent; et mon alliance sera dans votre chair une alliance perpétuelle.
Un mâle incirconcis, qui n’aura pas été circoncis dans sa chair, sera exterminé du milieu de son peuple: il aura violé mon alliance.
Dieu dit à Abraham: Tu ne donneras plus à Saraï, ta femme, le nom de Saraï; mais son nom sera Sara.
Je la bénirai, et je te donnerai d’elle un fils; je la bénirai, et elle deviendra des nations; des rois de peuples sortiront d’elle.
Abraham tomba sur sa face; il rit, et dit en son coeur: Naîtrait-il un fils à un homme de cent ans? et Sara, âgée de quatre-vingt-dix ans, enfanterait-elle?
Et Abraham dit à Dieu: Oh! qu’Ismaël vive devant ta face!
Dieu dit: Certainement Sara, ta femme, t’enfantera un fils; et tu l’appelleras du nom d’Isaac. J’établirai mon alliance avec lui comme une alliance perpétuelle pour sa postérité après lui.
A l’égard d’Ismaël, je t’ai exaucé. Voici, je le bénirai, je le rendrai fécond, et je le multiplierai à l’infini; il engendrera douze princes, et je ferai de lui une grande nation.
J’établirai mon alliance avec Isaac, que Sara t’enfantera à cette époque-ci de l’année prochaine.
Lorsqu’il eut achevé de lui parler, Dieu s’éleva au-dessus d’Abraham.

Dans ce texte on voit les conditions de l’alliance données par Dieu à Abram. Là on témoigne aussi de l’échange des noms car Abram est désormais Abraham et Dieu est désormais le « Dieu d’Abraham ».  On voit les bénédictions données à Abraham et sa postérité, le don d’un enfant héritier et le changement du nom de Saraï en Sarah. Abram signifie « père exalté » et Abraham signifie « père d’une multitude ».  Saraï signifie, « ma princesse » et Sarah signifie « princesse ».  Par ce changement de nom Dieu indiquait le destin de chacun.  Par cette alliance Abraham devint « l’ami de Dieu », tout un titre ça!

Le mot « alliance » en Hébreu est bérith et signifie « coupant » et c’est pourquoi qu’à l’époque les gens disaient « couper une alliance », pas dans les sens de le briser mais de l’établir par sacrifice d’un animal, qui était coupé en deux comme on voit dans le texte.

Plusieurs choses intéressantes, fascinantes et profondément spirituelles peuvent être vues dans tout ce texte mais je vais demeurer avec les bases d’alliance seulement.  Cependant pour vous donner l’appétit à chercher plus vous-même je vous laisse ce petit trésor:

Le Targum de Jonathan dit, « et les nations idolâtres sont descendues, qui étaient comme la volaille impure, pour gâcher les biens d’Israël;’ et le Targum de Jérusalem dit, « cette volaille impure est les royaumes idolâtres de la terre. »

Dans l’alliance contractée entre David et Jonathan ont voit les mêmes principes. Un échange ne propriété, d’armes, de promesses etc.  Généralement une cérémonie d’alliance comprenait également un repas partagé, du pain et du vin.

On voit aussi l’alliance que Dieu a contractée avec Israël par Moïse par la loi et toutes ses conditions, promesses (Deut. 28) et malédictions (Deut. 27)  Donc la loi de Moïse est en effet le contrat ou alliance légalement rigoureux signé entre Dieu et Israël. En effet signé c’est le bon terme puisque les tables de la loi ont été littéralement écrites par le « doigt de Dieu ».  L’alliance faites entre Dieu est Israël au Sinaï était la finalisation de l’alliance commencée entre Dieu et Abraham.

Que signifie tout cela au juste?

* L’échange des armes signifie pour les deux partis que désormais tes amis sont mes amis et tes ennemis sont mes ennemis

* L’échange de noms signifie que désormais nous sommes unis, je te donne mon nom et tu me donne ton nom et quiconque parle donc en mal de toi parle en mal de moi, quiconque t’attaque m’attaque aussi.

* Les bénédictions et malédictions étaient les récompense et les peines assumées par les parties en cas de respect de l’alliance ou le bris de l’alliance.

* L’échange de vêtements signifiait la couverture de l’un par l’autre comme lorsqu’on dit à quelqu’un « je te couvre » dans le sens de protéger ou de prendre la responsabilité.

La leçon des alliance biblique c’est que Dieu a fait tout cela avec l’homme.

Dans la nouvelle alliance maintenant – contractée par Jésus lui-même lors du « dernier souper » – nous voyons le pain, le vin et Christ lui-même étant le sacrifice qui garantie le sceau de cette alliance.

« Et, ayant pris une coupe et rendu grâces, il dit: Prenez cette coupe, et distribuez-la entre vous;
car, je vous le dis, je ne boirai plus désormais du fruit de la vigne, jusqu’à ce que le royaume de Dieu soit venu. Ensuite il prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant: Ceci est mon corps, qui est donné pour vous; faites ceci en mémoire de moi.
Il prit de même la coupe, après le souper, et la leur donna, en disant: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous. » – Luc 22:17-20 

Aujourd’hui nous avons reçu son nom, ses armes, ses vêtements, ses dons, ses promesses et ses malédictions si on ne respecte pas l’alliance.

Regardez la précision incroyable de la parole.  Jésus a dit,

« En mon nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues; ils saisiront des serpents; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur feront point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris.  » Marc 16:18 

« tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.  Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai.    Si vous m’aimez, gardez mes commandements. » – Jean 14:15

C’est tout a fait normal puisque par l’alliance qu’il a fait avec nous, nous avons reçu son nom! Cela signifie non seulement un amitié ou lien mais un pouvoir d’avocat.  On peut parler en son nom et s’attend à ce que les résultats soient identique comme si lui-même à parlé! L’avocat parle légalement au nom de son client et le croyant a le droit de parler au nom de Jésus, comme s’il était Jésus, encore tout comme l’avocat dépose des plaintes ou demande à la cours au nom de son client!

Cela signifie aussi que les promesses de la nouvelle alliance sont soutenues nom seulement par des mots mais par le sang de Jésus et par le fait que Dieu a « juré par lui-même » (Héb. 6:13) de respecter l’alliance qu’il a contracté entre lui-même, par l’homme Jésus Christ, de façon absolue et à jamais!

De plus nous voyons clairement dans l’épître aux Hébreux du début à la fin que cette nouvelle alliance est « meilleure » à tout point de vue que l’ancienne! Jésus est un meilleur médiateur, son sacrifice est meilleur, il est un sacrificateur meilleur et plusieurs autres aspect meilleur que je n’adresserai pas ici.

Les conditions de la nouvelle alliance sont écrites où? Mais dans les écrits du nouveau testament bien sur.  Elles sont dans les paroles de Christ et de ses apôtres et c’est ces instructions et termes-là que l’église doit respecter selon l’Esprit de Dieu qui est notre guide dans toute la vérité.

C’est précisément en signe de reconnaissance de l’alliance fait entre Dieu et l’homme par le médiateur Jésus Christ que nous devons célébrer la pâques, la sainte cène.   Chaque fois qu’on prend le pain et le vin en souvenir de sa mort, nous ne sommes par simplement entrain de rappeler le fait historique de sa mort mais de souligner l’alliance scellée par le sang de Jésus Christ!! Et nous ne faisons pas cela juste pour un souvenir mais pour signifier que nous sommes dans cette alliance!

Quelle merveille! Il faut que les chrétiens (voici un nom quand a reçu également du monde!) réalisent et saisissent le pouvoir incontournable de leur alliance – contrat, entente légale, etc.) – avec Dieu pour demander, avec insistance et foi basé sur le contrat éternel, tout ce que nous avons besoins! Alors osez demander avec assurance puisque c’est pas alliance éternelle que vous avec reçu ce droit devant Dieu par Jésus Christ.

Mais loin de nous d’oublier que lorsqu’un contrat est signé les deux partis ont des droits, devoirs et privilèges y compris Dieu. Nous lui appartenons maintenant, nous avons des règles à respecter envers lui et lui envers nous.  Si nous ne respectons pas les termes du contrat nous contractons automatiquement l’invocation des peines pourvues dedans pour bris de contrat. Alors, demeurons fermes dans son alliance car il a dit de son coté des termes,

« Je t’aime d’un amour éternel; C’est pourquoi je te conserve ma bonté. » – Jér. 31:3
et
« Je ne te délaisserai point, et je ne t’abandonnerai point. » – Jos 1:5 et Héb. 13:5

Et finalement,

« …il nous a donné les très-grandes et précieuses promesses, afin que par elles vous participiez de la nature divine, ayant échappé à la corruption qui est dans le monde par la convoitise; pour cette même raison aussi, y apportant tout empressement, joignez à votre foi, la vertu; et à la vertu, la connaissance;
et à la connaissance, la tempérance; et à la tempérance, la patience; et à la patience, la piété;
et à la piété, l’affection fraternelle, et à l’affection fraternelle, l’amour; » – 2Pe 1:5-7 

 

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laissez un commentaire:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Générations Héros

  • Fuite de l’Absolu I

    Fuite de l'Absolu
  • Fuite de l’Absolu II

  • Hors du Ghetto

  • Calendrier

    novembre 2011
    L M M J V S D
    « Oct   Déc »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  •