Les Fourmis Piégeuses

Regardez un peu les fourmis Allomerus decemarticulatus qui construisent, en collaboration entre eux, des pièges pour attraper des insectes beaucoup plus grand qu’elles-mêmes.  Cela est certainement une ruse intelligente pour une si petite créature.

Piège de fourmis allomerus decemarticulatus

Les fourmis ont attrapé une belle proie

Ces pièges sont idéals pour capturer des insectes et ensuite les  consommer.

L’association entre cette fourmi et la plante qui les abrite est un mutualisme : la plante fournit un logement aux fourmis sous la forme de poches situées à la base des feuilles et les fourmis protègent en contrepartie leur plante hôte contre les insectes herbivores.  Aidé de fibres végétales coupées collées ensemble par un champignon spécialement cultivés, ces fourmis arboricoles construisent une plate-forme spongieuse dénoyautées avec des trous, ou des galeries.

Cachées dans ces trous, les fourmis attrapent les jambes et les antennes des insectes sans méfiance.  Les fourmis, étirent leurs proies à plat et les piquent à mort et ensuite ils ne soient taillés par un essaim de copains sortant du nid.

Fourmis cachées dans les trous de leur piège

Les Darwinistes affirment qu’elles ont évoluées en symbiose avec le champignon que les fourmis utilisent pour le fabriquer.  Cependant, ils sont incapables d’expliquer leur existence puisqu’il n’y a pas d’espèce prédécesseur et il n’y a donc pas d’intermédiaire.  Il est donc évident que la solution « évolution aveugle, sans intelligence et sans but » ne peut pas être correcte. Une connaissance en ingénierie est nécessaire pour de telles constructions.  Une intelligence est nécessaire aussi pour que les fourmis semblent savoir d’avance quel grosseur de trous, taille générale et comportement des insectes proies. Mais tout cela implique une connaisse à l’œuvre lors de la création de cet espèce.  Les connaissances acquises ne sont pas des traits hérités. Ces fourmis devaient donc naitre avec ce savoir faire. L’évolution par mutations aléatoires et sélection naturelles ne suffisent tout simplement pas pour expliquer de tels aspects dans la nature. L’intelligence est sous entendue.

Il ya 1000 de constructions ou des dispositifs réalisés dans la nature. Ils exigent tous des forces intelligentes. Comment ils le font, qu’ils l’ont «appris», ou «inventé» ou ont été génétiquement programmés est quelque chose qui oblige encore d’autres chemins d’analyse jusqu’à ce qu’on se rendre compte qu’une intelligence supérieure est en marche derrière la nature, car il n’ya pas d’autres possibilités raisonnables.

Dieu est infiniment grand, ingénieux et inventif.

« En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’oeil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. » – Rom 1:20

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laissez un commentaire:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s